Afrique 01
A 2006, commentaires de fin de partie sur nullité votée


JOUEURS
PAYS
.
JOUEURS
PAYS

Xavier KROETZ

xavierkroetz@gmail.com

AFRIQUE DU SUD 5 centres

A ANG S ZAM
A ZAM S ANG
A ESH S ZAM
F CAP S OAO
F OAO H

.

Vincent MERIOT

vmeriot@aol.com

NIGER 0 centre (-1)

-

Michel DAVID


gmicheldavidqc@gmail.com

ALGERIE 9 centres (+1)

F NIG S GOG
A SAH S NIG
A BEN H
A GHA H
F GOG S OAT - OAO
A LIB S EME - EGY
F
OAT : OAO
F OAM : OAS

+ F CIV ONC !

.

Pierre-Luc BAZIN

pierre-luc.bazin0510@orange.fr

SOMALIE 7 centres

F GOC S GAB
F ARA : EGY
F RED S ARA - EGY
A EGY = SDN
A SDN = RCA
A ERY S EGY - SDN
A ETH S EGY - SDN

Jérôme MOUGIN

jeromemougin7@gmail.com

EGYPTE 5 centres (+1)

A IRK : ARA
A TCH : SDN
A ISR S EME - EGY
F EME = EGY

Pas de centre libre !

.

Tristan DICOP

tristandicop@gmail.com

ZAIRE 1 centre (-1)


A CAM S RCA
A RCA s TCH - SDN Annihilée !

Jean-Marc KEVELAER

jeanmarckevelaer@gmail.com

KENYA 6 centres

F OAS : OAT
A GAB S SDN - RCA
A OUG S EGY - SDN
A ZAI S SDN - RCA
A TAN S ZAI H
F WIO = GOO

.

Jean GALANTINI
maryjeanmimi@gmail.com

ARBITRE

  Presse Internationale

LA GUERRE EST FINIE ! Les belligérants sont entendu pour arrêter le massacre.

Automne 2006

 

Commentaires des participants

SOMALIE, Pierre-Luc BAZIN:

D'abord merci à Jean pour son excellent arbitrage.

Je n'ai pas grand chose à raconter. Malgré une alliance à 3, la partie s'est rapidement bloquée. Je pense que la carte favorise ce genre de résultat.

EGYPTE, Jérôme MOUGIN:

Ah, l'Afrique et ses vertus exotiques et déroutantes !!
Pour ma part, je trouve les puissances très (trop) rapprochées toutes les une des autres, les provinces terrestres se jouxtent, du coup, de partout, que les provinces maritimes ne sont qu'en périphérie de carte, même si tout le monde à droit à son petit port d'attache. Constat que j'avais évidemment pu faire avant le début de la partie.
Mais en la jouant, je me suis rendu compte que, finalement, c'est beaucoup moins intéressant que sur la carte d'Europe.
Je n'arrive pas vraiment à expliquer pourquoi.
Peut-être parce je suis un Européen et non un Africain...
En tout cas, merci à tous les joueurs et en particulier à Tristan (Kenya) et à Michel (Algérie), loyaux alliés du début à la fin et à Jean pour son dévouement d'arbitre, avec son rôle parfaitement tenu. Pierre-Luc (Somalie), aura su saisir ma boulette d'ordre de début de partie pour l'aider à performer, bravo.
A bientôt les amis ^^
Jérôme l'Egyptien

KENYA, Jean-Marc KEVELAER:

Au vu des participants, c'était une partie prometteuse mais quelque chose a coincé. Il est facile d'obtenir 1 ou 2 centre au début mais ensuite le coup fourré ou la trahison est nécessaire c'est normal. Ensuite c'est le blocage. Certains centres comme le Zaire sont faciles à prendre mais il est difficile d'aller au-delà. J'ai choisi une alliance avec l'Afrique du Sud et la Somalie. Après avoir trahi le Zaire avec motif légitime (attaque du Nigéria sans avoir été prévenu) je voulais en rester là et me mettre au service de mes voisins alliés mais même véritablement les aider n'était pas vraiment possible.

J'ai l'impression qu'avec cette carte la ligne de blocage nord sud est plus facile à mettre en place. Ensuite, il pourrait même peut-être y avoir conflit entre les États du Nord et les États du Sud en maintenant cette ligne de blocage. Cela reviendrait-il ensuite à avoir deux guerres parallèles et finir par une nullité à 2. Je ne sais pas comment avec les règles de base on pourrait arriver à un autre résultat.

Peut-être qu'en ajoutant des règles de commerces cela modifierait les choses? Je pense à la mise en place d'un commerce avec 3 types de ressources forçant les états à faire du commerce ou envahir les centres correspondant. Les ressources seraient distribuées de façon inégale ; Algérie et Egypte auraient l'énergie; Somalie, Kenya et Nigéria des ressources alimentaires et Zaïre et Afrique du Sud, les matières premières. Chaque unité devrait être entretenue par 1 unité de chaque ressource. A essayer ?

Merci à tous pour cette partie et à Jean pour son dévouement.

AFRIQUE DU SUD, Xavier KROETZ:

Tout d’abord, un immense merci à Jean ! Evidemment pour avoir arbitré mais aussi pour nous avoir fait découvrir cette nouvelle carte.
A propos de cette carte : beaucoup de densité, avec des pays et des centres très proches les uns des autres, ce qui génère forcément dès le début des situations de menace directe (un peu comme les positions VEN/TRI de la carte de Diplo classique…).
L’Afrique du Sud ne démarrant qu’avec 2 unités, je choisis un début de partie relativement humble. N’ayant que 2 voisins directs, l’alliance avec l’un des deux contre l’autre est quasiment obligatoire, sous peine de me retrouver avec les deux contre moi…
Les choses auraient pu très mal tourner pour moi très vite, mais heureusement je profite d’une proposition de Jean-Marc (Kenya) pour sécuriser les premiers tours.
Finalement cette alliance à trois (avec Pierre-Luc – Somalie) aura duré jusqu’à la fin.
J’ai eu de bons échanges également avec Tristan (Zaïre) et j’ai hésité plusieurs fois à me « rallier à lui », mais je n’ai jamais franchi le pas. Il faut dire aussi que son mouvement ANG – NAM de la 2e année n’a pas contribué à me mettre en confiance.
Une carte aussi dense nous a rapidement amené à une situation de quasi blocage, que seule une rupture d’alliance aurait pu briser. Mais je pense que chaque joueur, faute d’expérience avec cette carte, a préféré rester « sage » et ne pas s’aventurer dans une initiative aléatoire sur la fin.

C’était en tout cas vraiment très sympa de découvrir quelque chose de nouveau, merci encore Jean !

NIGER, Vincent MERIOT:
salut
en tant que seul éliminé ma partie est fini , pays le plus pourri de la carte sans aucune profondeur , manque surement un centre pris sur l'algerien pour qu'il soit jouable
vincent

ALGERIE, Michel DAVID

Jean,

L’Algérie te doit des remerciements pour tes conseils et ton infinie patience.
Mjiter une partie n’est pas une sinécure…
Merci de ton dévouement.

Au plaisir,
Cordialement,

Michel

ZAIRE, Tristan DICOP:
Pour le Zaïre :
En ce qui concerne la carte, je la trouve intéressante dans le concept mais plutôt déséquilibrée : les "puissances centrales" (Nigeria, Zaïre, Kenya et même Somalie) n'ont pas vraiment de profondeur stratégique alors que Egypte et Algérie (l'Afrique du Sud dans une moindre mesure mais n'ayant que 2 centres nationaux) peuvent se développer sans trop de risques et sans problème d'être attaqués par derrière.
Si les 2 parviennent à s'entendre dès le début, ils sont invincibles. Donc, comparé à DIplo classique, le Russe et l'Anglais seraient encore plus avantagés, l'Allemand, l'Autrichien et l'Italien encore plus désavantagés. Peut-être quelques ajustements seraient-ils nécessaires (disposition des centres nationaux voire des puissances elles-mêmes...) ?
Le challenge diplomatique à jouer ces "puissances centrales" peut du coup sembler encore plus intéressant à relever par rapport à Diplo classique mais pour cela il faut que tous les participants jouent le jeu.
En ce qui concerne la partie, étant totalement novice sur cette nouvelle carte, j'ai pas mal réfléchi au début à comment desserrer l'étau autour du Zaïre. J'en ai conclu que seul un rapprochement entre la Somalie, le Kenya et le Zaïre nous permettrait de résister au-delà de quelques tours.
Cela a bien fonctionné au début jusqu'à ce que la Kenya ne m'attaque dans le dos (j'avoue ne pas en avoir compris l'intérêt mais bon...). Je me rapproche du Sud Africain pour contrer la menace mais celui-ci me trahit à son tour alors qu'il avait, à mon avis, tout à gagner à s'en prendre au Kenya (ce qui se confirmera aux tours suivants).
Heureusement, j'avais gardé de bons contacts avec l'Algérien et l'Egyptien et nous formons une triple entente qui nous permet de résister à la triplice Somalie, Kenya, Afrique du Sud, au détriment également du Nigéria (qui nous a offert une belle résistance).
Étant en 1ère ligne et suite à quelques boulettes collectives je me retrouve avec un seul centre.
Constatant cependant que la situation est stratégiquement bloquée, je propose, pour voir, une nullité, qui est acceptée par tous.

Pour résumer, si j'ai bien apprécié le caractère novateur de cette carte (avec les réserves émises ci dessus), la difficulté d'avoir des échanges constructifs (voire même des échanges tout court) avec beaucoup de joueurs a un peu gâché le plaisir (exception notable de Michel avec qui les échanges ont été constants et fructueux, et qui, en plus, aurait pu avoir la tentation de m'achever sur lla fin de partie, ce qu'il n'a pas fait, merci à lui !) . Sur les derniers tours, avec la faiblesse des échanges diplomatiques (et donc l'impossibilité d'obtenir des revirements d'alliances et donc de faire évoluer la partie) , j'avais un peu l'impression de jouer à un wargame, sauf que Diplo n'en est absolument pas un.
C'est une tendance que j'avais déjà relevée sur mes dernières parties de Diplo et je trouve cela un peu dommage.

Un grand merci à Jean pour m'avoir proposé cette nouvelle aventure ludique et pour son arbitrage impeccable et notamment sa patience.

 

COMMENTAIRES DE L'ARBITRE, Jean
QUE DIRE ?
En tout cas, force est de constater que la mayonnaise n'a pas vraiment pris.
Au moins on aura testé.
C'était un investissement pour tenter de redynamiser le site.
J'ai essayé d'être le plus pédagogue possible, je regrette néanmoins que certains joueurs aient parfois mis très longtemps à rendre leurs ordres, malgré plusieurs relances.
Cela en a peut-être découragé certains, comme ça a été parfois le cas pour moi, …
J'ai d'autre part été surpris par des stratégies très passives, voir attentistes, alors qu'il y avait des occasions en or pour tirer son épingle du jeu, de mon point de vue en tout cas.
J'ai constaté également des ordres incohérents ou mal coordonnés.
Pourtant, je reste persuadé que cette carte est jouable, bien qu'elle exige une diplomatie très poussée, du fait justement de la proximité des nations, imbriquées les unes avec les autres.
Oui, il y à 1ère vue des pays avantagés, comme l'Algérie, et d'autres qui ne font pas envie comme le Niger ou l'Afrique du Sud.
Les flottes me semblent avoir un rôle primordial, sauf peut-être en Méditerranée.

QUE CHANGER ?
1 flotte au Niger au lieu de deux ?
Rendre utilisable IRN (cs et cn) ORMUZ….ce qui sous-entend " ARA ce " et " ARA co " ?
Un 3ème centre pour l'Afrique du Sud ? Avec une flotte ?
Algérie trop avantagée ? "Dé-frontièriser " SAH de GHA ?
Couper ALG en deux (sud et nord) ?
Revoir les zones maritimes ?
Modifier l'utilisation du canal de Suez ? En faire une zone à part entière ?
Créer les îles du Cap-Vert, avec un centre, neutre, pour déplacer le centre d'attraction des pays de l'Afrique de l'ouest ?
Faire le Yémen de l'Est et de l'Ouest ?

Merci à tous ceux qui ont bien voulu se prêter à l'expérience.

Jean