Diplomacy 60

Les Revenants
Automne 1901

 

JOUEURS

PAYS

.

JOUEURS

PAYS

Mireille Bougrina

ITALIE


A TYR- S A VEN
A VEN S A TYR
F ION - TUN

+1

F NAP

.

Bazin Pierre-Luc

ANGLETERRE


F NVN -NGE
F NRD C A YOR - BEL
A YOR - BEL

+2

F LON et F EDI

Michael Mougin

ALLEMAGNE


A KIE - DAN
A MUN -H
F HOL - BEL

+2

F KIE et A BER

.

Jérôme Mougin (Jex)

RUSSIE


F FIN - SUE
F ROU - BUL (détruite)
A UKR - ROU -> UKR
A VAR - UKR _> VAR

+0 mais 1 unité à reconstruire

A MOS

Tristan Dicop

TURQUIE


A BUL - ROU
A ARM - SEB
F NOI S A BUL - ROU

+2

F SMY et F CON

.

Laurent Beck

AUTRICHE


A VIE S A SER - TRI
A SER - TRI -> SER
F TRI - VEN -> TRI

+1

A BUD

Vincent Meriot

FRANCE


A PIC S A YOR - BEL
A MAR - ESP
F AMO - POR

+2

A PAR et A MAR

.

Pascal Jamoul

arbitre

Ø  Presse Internationale

 

Chernomorskaya katastrofa

le Tsar pourra-t-il relever le moral de ses troupes après cette catastrophe navale ?

La France et l'Angletterre en parfait accord.

L'Allemagne doute-t-elle ?

L'A-H se rebiffe mais ne surprend pas.

L'Italie semble attendre mais quoi ?

Le Sultan entre dans le fief naval Russe de la mer noire et est sur la voie express ...

Un peu d'histoire

Durant l'hiver, la Russie a également négocié une alliance avec les pays chrétiens des Balkans. La Roumanie accepte d'entrer en guerre dans l'espoir d'obtenir une reconnaissance internationale de son indépendance, une indemnité de guerre, le delta du Danube et le Nord de la Dobroudja. La Serbie est plus réticente. Elle se montre opposée à la cession de la Bosnie-Herzégovine à la double monarchie et craint l'indépendance bulgare. Elle entre finalement en guerre le 10 décembre 1901. La Grèce est également sollicitée mais, encouragée secrètement par le gouvernement de Londres, fait traîner les négociations en longueur, permettant ainsi le maintien de la neutralité grecque. Le comte Nikolaï Pavlovitch Ignatiev déplore l'inaction grecque parce qu'il espérait que la participation de la Grèce aurait rapproché les intérêts grecs de ceux des chrétiens orthodoxes de la péninsule. Par ailleurs, le comte raconte dans ses Notes que l'empereur Alexandre II lui avait dit les larmes aux yeux que « Ce sont les Anglais qui en sont responsables devant l'histoire. Leurs conseils perfides ont ruiné le malheureux Tsar et toutes ses illusions». C'est là que l'histoire change :)

Sabordage du fleuron Russe en mer noir; citation de l'amiral Jérome: "Notre fier Varyag ne se rend pas à l'ennemi"

LES PUISSANCES :

Michael Mougin : Allemagne

Tristan Dicop : Turquie

Bazin Pierre-Luc : Angleterre

Vincent Meriot: France

Mireille Bougrina : Italie

Jérôme Mougin (Jex) : Russie

Laurent Beck : Autriche-Hongrie