Diplomacy 64

Saint Germain 1919
Automne 1909

VICTOIRE ITALIENNE !!!

Dernière mise à jour : le 06/02/2020


JOUEURS
PAYS
.
JOUEURS
PAYS
Laurent Beck

ITALIE


A Sil H
A Gal = Var
A Vie H
A Mos H
F Con H
F Moc S F Amo - Esp cs
F Afr H
F Amo - Esp cs (échec 3/3)
F Mty H
F Mar S F Amo - Esp cs (soutien coupé par Bou)
F Gli S F Amo - Esp cs
A Pié S F Mar
A Boh H
A Tyr H
A Ven H
A Nap H

18 centres (+ VAR, Mos et Mar, - Esp)

.
Alain Deschomets

ANGLETERRE



A Edi H
F Irl H


2 centres


Martin Burgdorf

ALLEMAGNE



F Lon S F (France) Man (invalide)

1 centre

.
Jacques Celaire

RUSSIE

F Nrd C A Nge - Yor
F Bel H
A Ruh S A Mun - Bou
A Ber H
A Nge = Yor
F Hol S F Bel
A Kie = Mun
A Mun = Bou (réussite 2/1)
A Dan
= Kie
F Bar = Nvn

9 centres (- Var, Mos, + Bel)

Alexandre Olczyk

TURQUIE


R.I.P. (automne 1905)

.

Pascal Maguy

AUTRICHE


R.I.P. (automne 1904)

Pierre-Luc Bazin

FRANCE


A Gas S F Esp cs
F Esp cs H
F Por S F Esp cs
F Man = Bre
A Bou - Mar (échec 1/2, délogée, retraite en Par)

4 centres (- Mar, Bel, + Esp)

.
Tristan Dicop





arbitre dévoué

 



 

 

 

Remarque : un (=) signifie une action réussie, un (-) signifie un mouvement qui a échoué

 

  Presse Internationale

La Petite Gazette diplomatique

Chers lecteurs assidus,

Voici donc la parution ultime de votre Gazette préférée.
Malgré un ultime baroud d'honneur du Français et grâce au soutien constant du tsar, le petit roi d'Italie est devenu le Grand Empereur d'Europe !
Félicitations à lui !
Seul un état libre et indépendant refuse encore et toujours sa domination !!!
La Suisse ;-)

Merci à tous les joueurs pour avoir participé à cette partie, en leur renouvellant nos excuses pour les soucis typographiques et autres...

Suite à la quasi fin de la grève des télégraphistes et des pigeons voyageurs, sont arrivés de nos correspondants (pas du tout anonymes) à l'étranger leurs commentaires sur la partie :

De l'Autriche (Pascal) :
TRES MAUVAISE partie de ma part. Mon analyse a été biaisée par ma volonté de vouloir aider le russe qui faisait sa première partie sur OBJECTIF et qui démarrait sur différents sites quelques parties avec mon aide via whatsapp.
Une très mauvaise idée d'aller en BOH dès le printemps en voulant créer une triplice avec l'Italien et le Russe..
Je l'ai regrettée toute la partie puisque je n'ai jamais pu résister à l'entrée italienne dès 1901.
J'ai aussi pourri la partie d'Alexandre en pensant jusqu'au bout que le Russe reviendrait a de meilleurs sentiments vis à vis de ma stratégie qui ne lui voulait que du bien..
Donc un mauvais démarrage avec une autriche qui s'est faite logiquement bouffer par une alliance italo-russe soudée.
Bravo à Laurent qui a gagné parce qu'il a été bon.

Bravo à notre MJ qui a géré sa partie comme un vrai maestro.

De la Turquie (Alexandre) :
Tout d’abord, tout le monde a été ponctuel et l’arbitrage a été de qualité et c’est mieux que des parties de diplo qui se prolongent des mois et des mois ou qui sont déséquilibrées par des joueurs qui ne rendent pas leurs ordres.
Tout avait pourtant bien commencé.
La duplicité de l’Autriche ayant été mis à jour, une alliance Turquie-Italie-Russie s’est mise en place.
J’en ai profité dans les Balkans mais malheureusement après aucun de mes alliés ne s’est trouvé assez en difficultés pour que l’alliance se fasse contre l’un d’eux. En effet, la Russie ne fut pas menacée au Nord et l’Italie avait la paix avec la France.
Pourtant j’ai essayé de faire en sorte diplomatiquement que les puissances de l’ouest cessent de se faire la guerre entre elles mais les alliances changeaient sans arrêt.
Au Sud la situation de NOI tendait les relations avec un Russe paranoïaque que je n’arrivais pas à rassurer alors que réellement j’avais des intentions purement défensive. L’effondrement trop rapide de l’Autriche a permis à l’Italie de se retourner contre moi et sans alliés c’était fini.
Alors dans la suite de la partie que la Russie soit restée alliée de l’Italie dominante c’est bien sûr une erreur de débutant mais puisque qu’il était débutant c’est tout à fait normal. Il n’y a pas de n° 2 à Diplo : l’Italie a gagné et tous les autres ont perdu.
Par contre, je ne comprends pas pourquoi Angleterre-Allemagne-France, pourtant dirigés par des joueurs plus expérimentés aient continué à se taper dessus sans s’unir contre les italo-russes.

De la Russie (Patrice dit Jacques)
Pour ma première partie, elle fut agréable, intéressante et pleine d’enseignements.
Merci à Laurent (IT) pour tous ses conseils et félicitations pour sa victoire.
Mon intention, il est vrai n’était pas de gagner. Mais de toute façon je n’aurais pas pu le faire sans la France que je n’ai pas réussi à convaincre en temps voulu. Le langage trop sec de Pierre-Luc ne m’a laissé laissé entrevoir aucune alliance possible.
Merci aussi à Pascal (AU) pour ses explications, dommage que le sort (IT) s’est acharné sur lui trop rapidement. Je suis resté à ses côtés le plus longtemps possible, mais j’ai dû me rendre à l’évidence.
J’ai bien apprécié Alain (GB) avec qui j’ai eu des échanges pleins d’humour. D’abord avec un pacte de non agression puis d’une collaboration très confiante, notre alliance a tenu jusqu’au bout. Même si Alain a subi une fin de partie difficile avec la France et l’Allemagne qui ne l’ont pas laissé respirer.
Avec Alexandre (TU), malgré notre alliance IT-TU-RU, sa frilosité et ses mouvements trop défensifs (voir même agressifs) ne nous ont pas permis de nous soutenir bien longtemps.
Pour Martin (AL) un pacte de non agression a tenu jusqu’au moment où il a affiché sa volonté, malgré un avertissement, de s’en prendre aux intérêts Russes.
Enfin Tristan a assuré un arbitrage sans faille et une gazette pleine d’humour.

De la France (Pierre-Luc) :
D'abord je remercie Tristan pour son excellent arbitrage.
Et je félicite Laurent pour sa victoire.
J'ai très mal joué cette partie. J'ai donc perdu, c'est normal.
Je n'ai pas bien géré les relations avec l'Angleterre et l'Allemagne. Je n'ai pas bien géré leur méfiance, voire leur hostilité. J'ai refusé ce qu'il me proposaient car leur priorité semblait être de me neutraliser, pas de construire quelque chose ensemble. J'ai été très surpris que l'Allemagne et l'Angleterre ne s'allient pas contre moi. Certes en fin de partie j'ai un peu soutenu l'Allemagne, mais cela n'a mené nulle part. Pourtant une alliance France-Angleterre aurait pour sûr changé le cours de la partie à condition d'être constructive et lancée dès le début.
Je n'ai eu que peu de relations avec l'Autriche et la Turquie qui ont disparues trop rapidement. Désolé.
J'ai essayé plusieurs fois de nouer une entente avec la Russie. Malheureusement Jacques a refusé toutes mes propositions. Pourtant elles lui étaient très favorables. Finalement il m'a dit en substance qu'il préférait faire gagner l'Italie. Et il l'a fait en sachant très bien ce qu'il faisait.
Donc dès 1906 le vainqueur était connu et j'ai proposé d'arrêter.
Donc bravo à Laurent qui a à l'évidence été le meilleur diplomate, et de loin.

De l'Italie (Laurent) :
D’abord je remercie Tristan pour son excellent arbitrage. Pour une première c’est un sans faute.
Et j’ai bien rigolé en lisant ses commentaires.
Hormis, peut-être, quand il ose décrire la pizza comme une pâte grossière avec de la purée de tomate ! :)
JE VOUS CONFIRMERAI CELA OU PAS SUITE A MON SEJOUR ROMAIN LA SEMAINE PROCHAINE (Tristan)

J’ai trouvé la 64 vraiment amusante et dense jusqu’à la fin de l’automne 1906.

La partie débute avec un accord classique de neutralité entre la France et l’Italie. Démilitarisation de Gli, Pié et Moc.
La suite est en apparence tout aussi classique. Je monte une « Lépante » anti-turque avec l’Autriche. On inclut le Tsar dans l’accord.
Hélas je m’aperçois très vite que c’est du flanc. Des petits détails qui ne collent pas dans les propositions de mouvements de l’Archiduc m’inquiète.
Rapidement le Sultan m’alerte à demi-mots : l’Autriche joue un double jeu. La guerre entre lui et moi est donc inévitable.

En découle des actions diplomatiques rigolotes qui consistent à isoler l’Archiduc et lancer une attaque surprise.

En P1903 l’Autriche-Hongrie est quasiment fini.
J’en profite pour lancer ma deuxième offensive avec l’aide du Tsar. Cette fois la cible est la Turquie.

Trois raisons pour ce choix :
- je suis rancunier. Vers 1902 (?), le Sultan me lance discrètement une peau de banane diplomatique, heureusement que le Tsar ne l’écoute pas et me prévient
- cela éliminait un joueur que je trouvais plutôt très bon vus nos échanges, sa stratégie et ses mouvements.
- l’autre option était de soutenir la Turquie contre la Russie et d’attaquer la France. C’était, à mon avis, stratégiquement bien moins intéressant.

J’avais préparé le terrain bien en amont en resserrant mes liens avec la Russie à travers des échanges francs et réguliers.
Et aussi en enfumant, je l’avoue, patiemment la Turquie. Ce qui je crois a offert un bon effet de surprise permettant de prendre la Serbie.
A partir de là ce n’était qu’une simple question de temps (A1905) pour conquérir CON, ANK et SMY.

Au début de P1906 je dois faire un choix.
Soit poursuivre mon alliance avec la Russie. Avec nos 21 centres nous pouvons facilement balayé le plateau.
Soit de choisir mon allié Russe comme cible.

J’ai choisi de ne pas attendre et de tenter la solo.
Le Tsar ne se défend pas.
A partir de ce moment la partie perd rapidement de son interêt.

Sur l’ensemble des saisons j’ai grandement été aidé par la situation à l’ouest :
- les puissances de la zone n’ont pas été capable de construire une alliance stable qui puisse progresser et me menacer.
- aucune nation, je crois, a su nouer des liens de confiance avec la Russie en vue de préparer la fin de partie. Ou alors ces liens n’étaient pas suffisant.

Certains reprocheront à Jacques, peut-être, son choix de ne pas me combattre en P1906.
Dans nos parties sur assobjectif, nous sommes tous différents et c’est ce qui fait, aussi, la richesse de ce jeu…

Certains ont la traitrise facile, d’autres sont d’une très grande loyauté. Tel joueur est un peu psychorigide et tel autre hyper ouvert etc etc
Untel est prêt à se contenter d’une nullité pour ne pas trahir, untel cherche uniquement la gagne (c’est un peu beaucoup mon cas).
Il y a ceux qui recherche uniquement le plaisir sans pression et d’autres qui sont capable de passer des heures à réfléchir aux meilleurs mouvements (pas moi)
Et puis parfois il y a des débutants, dont la motivation est simplement de découvrir le jeu et d’échanger.

A partir de là peut-on reprocher à Jacques ses choix ? Je ne le crois pas. Il a atteint ses objectifs : découverte du jeu, plaisir de l’échange et en plus il termine avec 9 centres ce qui est pas mal pour une première partie.
Il ne s’est pas senti de se lancer dans une solo ? Pour un débutant je peux le comprendre. Il aurait du m’attaquer ? Clairement oui…
Pour un débutant est-ce de l’anti-jeu de ne pas le faire ? Je ne le pense sincèrement pas. Est-ce une attitude décevante ? Je trouve ce jugement un peu rude et ne le partage pas.

Un manque de respect envers les autres joueurs restant ? A qui la faute si aucune puissance restante (ANG, FR et ALL) n’a pas voulu ou su créer les conditions (dès le départ) d’un dialogue qui aurait pu donner envie à Jacques de se battre ?
Chacun voit midi à sa porte, je ne sais pas tout et j’ai peut-être tord.

Sinon bien content d’avoir gagné :)