La tribune associative de mai 2017


Les jeux diplomatiques :
Les Diadoques, héritiers d'Alexandre le Grand par David BULCKE
J’ai découvert comme beaucoup ce jeu comme lecteur de Casus Belli, étant fan du jeu de plateau Civilisation et joueur de Diplomacy , ce jeu permettait d’allier la simplicité des ordres de diplomacy à l’antiquité.
On y jouait à la FAC d’histoire de Lille III, la carte géante (Polystyrène et épingle) trônait dans le local de l’association des étudiants avec une boite pour récupérer les ordres, nous y jouions sans arbitre !
J’ai redécouvert ce jeu en triant mes Casus Belli, la carte avait été découpée ! En la recherchant sur internet je suis tombé sur l’association et je me suis inscrit sur la liste d’attente et j’ai pu jouer Eumène dans la partie 20.
Cette fois je suis arbitre sur la partie 21.
Le jeu est plus aléatoire que diplomacy par le biais des événements qui peuvent créer des belles opportunités et la gestion du diadoque avec son +1, personnifie le jeu
Pour ma part la réussite se joue dans la communication avec les autres joueurs pour exemple : plus de 200 mails entre Eumène et Antigone dans ma dernière partie.
On peut monter de véritable piège… allez donc voir ce qu’il advint de Séleucos dans la partie 20 ;-)
Le plus dur c’est de trahir ! et au bon moment et d’éviter le tous contre un.
Mais plus il y a de communication plus on devient partenaire, plus on partage nos succès et plus il est difficile de trahir ! Mais c’est ce qui garantit le petit frisson au moment de l’envoi de nos ordres ;-)

Les wargames : Commander the Great War (CTGW en version française).
Guy HUMBERT témoigne de ses débuts de chef de la grande guerre 1914-1918.
Un jour, Eric Garel me demande : Pourquoi ne jouerais-tu pas à CTGW ?
J'en fais l'acquisition pour une poignée d'euros sur internet et l'installe sur mon ordinateur. Mince les règles sont en anglais, j'attaque la traduction pour y comprendre quelque chose.
Le jeu est très agréable, l'interface facile et claire, il est agréable de déplacer les pièces et de tout gérer. J'ai cru tout comprendre !!!
Pour combattre vous avez, l'armée de terre, l'aviation et la marine. Il faut entretenir, renforcer, laisser reposer ou construire ses unités, mais aussi, faire de la recherche et améliorer leur technologie. La gestion en plus des combats.
Pour me faire la main, je commence une partie contre l'ordinateur en prennant les allemands. En gros la partie a consisté à détruire la Serbie, faire plier la Russie, envahir l'Angleterre et forcer la France à se rendre. J'ai ensuite envahi les USA.
Trop facile ou trop fort ? Mais contre Eric, j'ai pris une branlée ! Alors la finesse tactique et stragégique ne tombe pas du ciel, il faut les travailler.